Santé Maladies Maladies

Chien

 


Les allergies

 

Tout comme les humains, les chiens peuvent être victimes d'allergies.

 

Les agents provocateurs d'allergies, les allergènes, sont multiples : pollens, acariens, squames, piqûres de puce , produits ménagers, produits chimiques et même certaines viandes.

 

Les symptômes

 

  • Selon le type d'allergie, on constate l'apparition des symptômes à partir de l'âge adulte, bien que les chiots puissent souffrir eux aussi d'allergies alimentaires.
  • Des boutons ou des plaques font leur apparition, de façon plus ou moins évidentes, allant de la simple gêne aux séances frénétiques de grattement. L'évolution de l'allergie peut alors se traduire par la formation de croûtes, entraîner des surinfections et provoquer parfois des troubles digestifs.
  • L'allergie peut se manifester de façon épisodique ou permanente, dans des zones types.
    Pour la tête : Babines, oreilles, contour des yeux. Le corps est surtout sensibilisé aux pattes et sur la croupe.
    Les allergies de contact se manifestant le plus souvent sur les babines, l'appareil génital ou le ventre.

 

Les remèdes

 

  • Traiter les effets à l'aide de shampooings spécifiques ou d'autres produits, sur avis de votre vétérinaire.
  • Ensuite procéder à des analyses afin de déterminer la nature de l'allergène.
  • On peut également faire procéder à une désensibilisation.

 

Un chien allergique reste sensible aux allergènes même après les différents traitements.

Il convient donc d'éviter par la suite le contact ou l'ingestion des facteurs responsables.

 

Chien


La gale des oreilles

 

C'est un acarien, l'Otodectes cynotis, qui est responsable de cette affection très contagieuse, que l'on rencontre fréquemment chez les chiens et chiots vivant en meute ou en collectivité.

 

Ce parasite vit et se reproduit dans le conduit auditif. Ses larves donnent à leur tour naissance à des oeufs, qui produisent d'autres adultes et ainsi de suite. C'est cette prolifération du parasite qui provoque des inflammations (otites) avec importante production de cérumen de couleur marron foncé et très odorant.

 

Le chien essaie de s'en débarrasser en secouant la tête et en se grattant sans cesse. Souvent, l'énervement du à cette situation rend le chien nerveux. La transmission s'effectue par simple contact avec un sujet atteint.

 

Un entretien régulier de l'oreille avec un produit spécifique est la meilleure prévention. En cas d'infestation, le vétérinaire vous prescrira un médicament acaricide. Le traitement devra être poursuivi jusqu'à complète disparition du parasite.

 

Chien

 

La leichmaniose

 

Ce sont les phlébotomes, insectes piqueurs, qui transmettent au chien cette maladie grave. Non contagieuse aux autres animaux, son évolution amène presque toujours à la cachexie et la mort, bien que certaines découvertes récentes semblent encourageantes dans le traitement de cette affection.

 

Les principaux symptômes sont :

  • Une anorexie suivie d'un amaigrissement .
  • Des ulcérations cutanées (ailes du nez, oreilles...).
  • De la kérato-conjonctive.
  • Apparition d'une dermite sèche.
  • Un allongement des ongles.
  • Plus rarement, il peut boiter..

Il existe une forme plus virulente de cette maladie, la Leichmaniose rénale, qui oblige à la mise sous perfusion de l'animal. Actuellement, le traitement se compose d'injections, qu font disparaître les symptômes pendant quelques mois, ou d'administration de Zyloric.

 

Chien

La piroplasmose

 

C'est la tique qui transmet cette maladie au chien, via sa salive anticoagulante injectée au moment d'aspirer le sang de l'animal et qui abrite les parasites de la piroplasmose. Ces derniers se propagent alors dans les globules rouges qu'ils font éclater en s'y multipliant, provoquant une anémie. Les reins et le foies se retrouvent également intoxiqués par les déchets des globules rouges.

 

Cette affection est l'une des plus courantes chez   le chien et bon nombre d'entre eux en sont victimes chaque année. Les chiens de chasse, ou vivant en extérieur, sont les victimes les plus courantes de cette maladie, mais tous sont susceptibles de l'attraper, d'où nécessité de la vaccination. Cette affection , n'est cependant transmissible ni à l'homme ni aux autres animaux.

 

Chien

Le pyomètre

 

C'est un dérèglement des hormones sexuelles, qui se produit dans les 2 mois suivant les chaleurs, qui est à l'origine de cette maladie de l'utérus. La surproduction de sécrétions par les glandes de la paroi de l'utérus aboutit à une dilatation de celui-ci et souvent à une infection. La cause première est encore mal connue des spécialistes.

 

Cette maladie se rencontre le plus souvent chez les chiennes âgées de plus de 7 ans non stérilisées, mais l'utilisation abusive de traitements hormonaux peut la provoquer à tout âge.

 

Chien

Les vices rédhibitoires

Il existe 6 maladies dites « vices rédhibitoires ». Il s'agit d'affections graves, souvent fatales. La loi stipule que le vendeur « est tenu de vendre des chiots indemnes de ces maladies, sauf si une convention contraire est signée entre le vendeur et l'acheteur ». Si un chiot présente les symptômes d'une de ces maladies, l'acheteur est en droit d'entamer une action en justice auprès du tribunal d'instance du lieu de résidence de l'animal ou du propriétaire et de réclamer le remboursement intégral du chiot. Un certificat de suspicion, établi par le vétérinaire, sera indispensable.

 

Ces 6 vices rédhibitoires se divisent en 2 sections :

 

  • Les maladies contagieuses :

    • La maladie de Carré

    Cette maladie, très grave, entraîne la mort ou des séquelles nerveuses irréversibles. Les symptômes en sont divers, allant d'une diarrhée à une toux. Si le chien est vendu en période d'incubation (c'est à dire qu'il est porteur du virus, mais ne présente pas encore de signes), il est impossible de détecter la maladie. Pour pouvoir imputer de façon certaine la responsabilité au vendeur, il faut donc pouvoir prouver de façon certaine que le chien était bien porteur du virus au moment de la vente (antériorité du vice à la vente).

    Il faut donc respecter les délais d'action. Le délai d'action en rédhibition est de 30 jours si un certificat de suspicion a été émis par un vétérinaire dans les 8 jours francs après livraison du chiot (c'est-à-dire huit journées calendriers complètes, quel que soit le jours de livraison du chiot). Si l'animal meurt ou est abattu, ce délai est reporté à 15 jours à compter de la mort.

    • L'hépatite de Rubarth

    Également très grave, cette maladie est indétectable chez un chiot en période d'incubation. Il existe plusieurs formes de la maladie qui se manifestent par de la diarrhée, un abattement important, des douleurs abdominales... Il existe des formes graves directement mortelles, ou des formes chroniques entraînant une destruction progressive du foie.

    Le délai d'action est également fixé à 30 jours (ou 15 jours après la mort le cas échéant) si un certificat de suspicion est émis dans les 6 jours francs après l'acquisition du chiot.

    • La parvovirose canine

    Chez le chiot, cette affection se montre fatale dans des délais très brefs. Les symptômes en sont une gastro-entérite, avec diarrhée très importante, contenant parfois du sang.

    Le délai d'action en rédhibition est fixé à 30 jours (ou 15 jours après la mort le cas échéant) si un certificat de suspicion est émis par le vétérinaire dans les 5 jours francs après l'acquisition du chiot.

  • Les maladies Héréditaires :

    Dans ces trois cas, le délai d'action en rédhibition est de 30 jours francs après l'acquisition du chiot et la rédaction d'un certificat préalable par un vétérinaire n'est pas nécessaire.

    • La dysplasie coxo-fémorale (ou dysplasie de la hanche)

    C'est une maladie fréquente aujourd'hui dans de nombreuses races, principalement chez les chiens de moyen et grand gabarit. De nombreux efforts   sont réalisés par les éleveurs et les clubs de race, ainsi que par la société centrale canine (SCC), afin de l'éradiquer. C'est une affection héréditaire du chien qui concerne l'articulation de la hanche: il s'agit d'une laxité excessive du ligament reliant la tête du fémur au bassin. Elle est responsable d'un mauvais fonctionnement de l'articulation conduisant très souvent à terme à de l'arthrose. Le délai d'apparition des symptômes de l'arthrose est très variable et parfois très long (plusieurs années parfois). La relation entre l'importance de la dysplasie et la gravité des signes observés n'est pas évidente.

    En théorie, le délai d'action en rédhibition est de trente jours francs après livraison de l'animal. Cependant, la loi dit que les clichés pris avant l'âge de un an, pour un animal vendu avant cet âge, peuvent être pris en considération. Il y a donc contradiction entre le délai de rédhibition et les preuves prises en considération dans l'action. Toutefois, étant donné l'âge souvent tardif d'installation des signes de la maladie et l'âge précoce de vente des chiots, ce type d'action est rarement envisageable.

    • L'ectopie testiculaire (cryptorchidie ou monorchidie)

    Ce terme désigne l'absence d'un ou des deux testicules dans le scrotum chez les chiens pubères. Le (les) testicule(s) se trouve(nt) alors soit dans l'abdomen, soit coincé(s) au niveau de l'aine. C'est une anomalie héréditaire qui n'influe pas forcément sur la libido et sur les capacités reproductrices du chien (sauf si les deux testicules sont ectopiques, auquel cas le chien est en principe stérile), mais qui peut dégénérer en cancer à l'âge adulte. Le testicule peut également se tordre, entraînant une douleur abdominale importante et pouvant également mettre en péril la vie du chien. Il existe une possibilité d'essayer de faire descendre le testicule anormal grâce à un traitement hormonal chez le jeune chien impubère. Chez l'adulte, il vaut mieux opérer afin de retirer le ou les testicule(s) ectopique(s).

    • L'atrophie rétinienne

    Il s'agit d'un terme général regroupant plusieurs anomalies héréditaires, qui apparaissent plus ou moins tôt dans la vie de l'animal selon les races concernées (entre six mois et cinq ans environ). On constate généralement une perte de vision d'abord la nuit, et l'oeil est souvent dilaté et paraît plus brillant. Il existe parfois une cataracte associée (coloration blanchâtre de la pupille ou cristallin). Les races prédisposées sont, pour n'en citer que quelques unes, le colley, le setter irlandais, le schnauzer nain, le briard, le malamute, le caniche nain, les cockers, le labrador, le husky...

 

      Retour

 

  

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Localisation

  Centre Ransart
Afficher
Centre canin de formation de Ransart sur une carte plus grande 

Notre centre se trouve Rue René Delhaize160 à 6043 Ransart.

Horaires

  • Nos cours d'éducation collectifs ont lieu
  • - chaque mardi à 19h30 pour les groupes A & B

    - chaque samedi à 9h30 pour les groupes A & B

  • Nos cours d'éducation individuels ont lieu uniquement sur rendez-vous.

Contact

  • Eric Quertinmont
  • 0497/13.60.50
  • eric.quertinmont@gmail.com